La tournée des chefs

Un 65e gala annuel pour la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec

Par : Geneviève Quessy

Un 65e gala annuel pour la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec

Raviolis aux homards de Rivière-au-Renard et Côte de veau grillée à la sauce au brandy de pommes étaient au menu, le dimanche 20 mai dernier, à l'Hôtel Holiday Inn de Montréal, à l'occasion du 65e souper gala de la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec (SCCPQ).

C'est en présence du ministre de l'Agriculture des Pêcheries et de l'Alimentation, Laurent Lessard, que plusieurs titres honorifiques ont été remis, dont celui de Chef cuisinier national de l'année, qui est allé à Mathieu Cloutier, chef et copropriétaire du restaurant Kitchen Galerie.

«Ce prix est important pour moi, car il s'agit d'une reconnaissance de mes pairs, qui savent le travail qu'il y a derrière, et ce que je vis à tous les jours», a dit Mathieu Cloutier, reconnaissant.

Julie Vachon, cheffe pâtissière et propriétaire de Julie Vachon chocolats, a quant à elle reçu le titre honorifique de Cheffe pâtissière nationale de l'année, tandis que Christophe Perny, directeur de la restauration au Monastère des Augustines, a été récompensé à titre de Chef santé 2018.

Autant dans les discours que dans les discussions entre les convives, le thème de la reconnaissance nécessaire du métier revenait constamment. Partage des pourboires, multiplication des allergies parmi la clientèle, les enjeux sont nombreux dans le milieu.

«Il faudrait regrouper les associations et réussir à parler d'une seule voix», a dit le chef Philippe Castel en recevant le prix Max-Rupp 2018.

Bruno Gagné, nommé nouveau président de la SCCPQ dans la journée, entend s'attaquer à cette problématique. «J'ai l'intention de travailler avec le ministre Lessard pour faire avancer le dossier de la reconnaissance du métier. Je compte aussi mettre en place des ateliers pour les membres durant l'année, sur des thèmes comme la cuisine végétarienne et le sans-gluten, entres autres.»

Le milieu de la restauration est en évolution. Le trophée de la Meilleure apprentie pâtissière-chocolatière de l'année est allé à Catherine Huysmans, une chocolatière de chez Christophe Morel Chocolatier. «On ne le sait pas, mais il y a des choses extraordinaires qui se font en chocolaterie en ce moment au Québec, et le métier de chocolatier devient de plus en plus un métier à part entière qui se distingue de la pâtisserie,» dit-elle.

Soeur Angèle était présente au gala. «C'est mon 63e gala cette année», a t-elle dit. Celle qui a influencé plusieurs générations de québécois en prodiguant son savoir culinaire par l'enseignement, de nombreux livres ainsi qu'à la télévision et à la radio, est très fière de voir l'intérêt grandissant du public pour son métier. «On n'aurait pas cru, mais moi je l'ai toujours su. Vous voyez, la cuisine peut mener à tout.»

Après Montréal, c'est la ville de Québec qui accueillera le 66e gala de la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec l'an prochain.

Ont également été récompensés:

Personnalité de la SCCPQ 2018 
Samy Rabbat

Prix Lumière 2018
Jérôme Ferrer

Prix Hommage Rollande Desbois 2018
Diane Tremblay

Prix Méritas 2018
Jean-Claude Crozet

Partenaire économique 2018
Mario De Petrillo de Uniformes Town & Country.