La tournée
Découvertes
Gourmandes




L’Asclépiade : du champ jusqu’à vous !

L’asclépiade est une plante indigène qui pousse en Amérique du Nord et dont les fibres produites par les fruits peuvent constituer un excellent isolant. En effet, les asclépiades, appelées familièrement « petits cochons », ne sauraient être considérées comme de simples mauvaises herbes. Longtemps étiquetée comme une mauvaise herbe par les agriculteurs, l’asclépiade a pu s’épanouir à nouveau dans les champs lorsqu’on a constaté, il y a 20 ans, de la disparition de près de 90 % des monarques.

L’asclépiade a un rôle écologiques très importants, l’asclépiade est une plante essentielle à la survie des papillons monarques. Sans elles, les papillons monarques seraient privés d’une plante essentielle à leur survie. En effet, les femelles des papillons monarques pondent leurs œufs sur les feuilles de l’asclépiade et les larves se nourrissent exclusivement de cette plante, ce qui les rend toxiques pour les prédateurs. Unique source de nourriture pour les chenilles, cette plante à fleurs mauves a pu compter sur des campagnes de sensibilisation et du même coup montrer qu’elle avait plus d’un tour dans son sac, notamment par sa fibre qu’on appelle aussi soie d’Amérique.

L’asclépiade : des propriétés industrielles surprenantes.

Au XXIe siècle, les scientifiques s’intéressent particulièrement aux fibres de cellulose des soies, des graines et de la tige de l’asclépiade. Ces dernières ont des propriétés ultra-absorbantes; elles peuvent notamment absorber les huiles, ce qui en fait une plante de premier choix pour la décontamination à la suite des marées noires. Depuis 2014, des efforts considérables ont été faits au Québec pour permettre l’agriculture de l’asclépiade afin d’en faire une réelle matière première québécoise.

Aussi, les propriétés isolantes de la fibre intéressent les ingénieurs et les manufacturiers. Résistante à l’eau, légère, chaude et imputrescible, elle « n’a pas tendance à s’agglomérer avec l’humidité, contrairement au duvet. La fibre soyeuse produite à partir de l’aigrette de la graine est utilisée dans le rembourrage des gilets de sauvetage et des duvets et la fabrication de vêtements chauds. Pour ces raisons, l’asclépiade est appelée herbe à ouate, herbe à coton ou cotonnier.

Le potentiel de l’asclépiade comme isolant apparaît grand: elle est plus chaude que le duvet, plus responsable que des matières synthétiques ou des fibres issues de l’exploitation animale, elle est imperméable et locale et qui plus est, cette plante est bénéfique pour les papillons monarques qui s’en nourrissent tout l’été avant leur migration vers le Mexique.

Lasclay : cueilli, conçu et fabriqué au Québec !

L’entreprise Lasclay veut ramener les populations de papillons monarques d’Amérique du Nord à leur niveau préindustriel d’ici les 10 prochaines années. Démocratiser la plante indigène d’Amérique du Nord, l’asclépiade commune, comme isolant hivernal du futur et de le faire de façon locale ainsi que dans le respect de la nature et de l’environnement, c’est la mission des co-fondateurs de Lasclay, Gabriel Gouveia et Philippe Langlois.

Pour ce faire, l’entreprise créé des produits, des procédés et des technologies manufacturières qui démontrent les propriétés exceptionnelles de l’asclépiade. En faisant cela, l’entreprise contribue à pérenniser les cultures d’asclépiades, créatrice d’habitats pour les monarques et plusieurs autres pollinisateurs. Lasclay en matière d’approvisionnement de matière première, priorise les fournisseurs à proximité de leurs opérations afin de réduire l’empreinte carbone. 

Par exemple, pour la production au Québec, on priorise l’approvisionnement :

  1. Provincial (Québec)
  2. Fédéral (Canada)
  3. Continental (États-Unis/Mexique)
  4. Global (en dernier recours).

Les produits d’asclépiade de Lasclay, sont une solution gagnant-gagnant pour la nature et les humains. Passionnés de l’asclépiade et de tout l’écosystème dont elle est le pilier, ils étudient et respecte la plante. Cette posture d’humilité, de curiosité envers la plante est imprégnée dans la culture de l’entreprise et guide toutes décisions, qu’elles soient environnementales, commerciales, ou industrielles. Au lieu de tenter de forcer la soie d’asclépiade à se conformer à des procédés de fabrication existants, ils inventent des procédés et des technologies spécialement adapté à la plante.

Élégance, imperméabilité et confort avec des produits plus responsables !

Cette approche, leur permet aujourd’hui de proposer une gamme de produits variés de tous les jours et pour toutes les saisons. Que ce soit pour jouer dehors dans la neige l’hivers, pour cuisiner à la maison de bons petits plats ou pour préparer la boite à lunch ou partir en expéditions sur nos rivières, nos lacs ou à travers les chemins de campagnes, vous trouverez certainement le produit qu’il vous faut.

Mitaines, cache-cou, foulard ou semelles : conçus pour les hivers nordiques.

Des produits conçus pour vous faire apprécier la saison froide avec style et confort. Le tout est fabriqué au Québec dans le souci de garder un circuit court et d’utiliser des matériaux durables.

Avec son design minimaliste et raffiné, on retrouve une mitaine chaude, légère et performante qui vous suivra n’importe où en hiver. Que ce soit pour une sortie en ville ou en plein air, à reconnecter entre amis ou avec la nature, l’asclépiade vous gardera au chaud pour n’importe quelle aventure.

Doux, simple et agréable au toucher, le cache-cou Lasclay, matelassé avec précision, léger comme l’air et isolé à l’asclépiade, vous réchauffera même dans les plus dures conditions. En enveloppant votre cou et votre visage dans ce chaleureux cache-cou isolé à l’asclépiade, vous pourrez apprécier chacune de vos sorties à l’extérieur.

Découvrez les semelles isolées d’asclépiade. Spécialement élaborées pour braver les hivers des pays nordiques, ces semelles intérieures maintiennent vos pieds au chaud lors de vos sorties en temps froid. Fini les pieds congelés!

Sac isotherme de type « Tote bag »

Ce petit sac isotherme très pratique vous accompagnera pour les petites occasions ou dans votre quotidien afin de garder son contenu au frais. Isolé à l’asclépiade, il est idéal pour transporter quelques breuvages en canettes mais assez volumineux pour deux bouteilles de vin 750mL.

Le canevas ciré développe des plis et des rides avec le temps, témoignant ainsi de son usage quotidien au travers de vos activités.

Tout comme une veste en cuir ou un jeans de qualité, le matériau développe une patine qui l’embellit, l’enrichit à mesure qu’il s’use. Votre sac vieillira comme un bon vin!

Pour la cuisine …

Mitaines de four, sous-plats et maniques isolés à la soie d’asclépiade. Une protection inégalée contre la chaleur, tout en protégeant l’environnement et la biodiversité.

Lasclay : un parcourt inspirant.

Chefs relié(s)

Autres articles et chroniques

Événements

Compétition des apprentis - édition 2022

Les « COMPÉTITIONS DU MEILLEUR APPRENTI CUISINIER ET APPRENTI PÂTISSIER CHOCOLATIER DU QUÉBEC » de la Société des Chefs, Cuisiniers et Pâtissiers du Québec (SCCPQ) […]

Podcast

PA vous parle de bière 🍻

lPA Podcast S02E29 – Des invités improvisés lors du 3ème anniversaire de Sir John ! 🍺 Une jasette improviser lors de la journée du 3e […]

Podcast

PA vous parle de bière 🍻

lPA Podcast S02E33 – Beer Sommelier Hugue (Matera) 🍺 Le Championnat du monde des sommeliers Doemens , tu connais ? Hugue Leroux-Kelly, co-propriétaire de Matera […]