La tournée
Découvertes
Gourmandes




Pourquoi jeter alors que certains n’ont rien à manger…

On entre tout juste dans le mois de l’abondance : décembre… souvent synonyme de Noël, cadeaux, surconsommation, surplus de bouffe au rendez-vous et donc parfois gaspillage.

S’il y a une chose que j’ai de la difficulté à tolérer c’est de JETER ! À une certaine époque de ma vie, je ne disposais que de très peu de ressources financières pour m’alimenter et j’ai compris à quel point dans les années précédentes j’avais totalement pris pour acquis la chance que j’avais de pouvoir me nourrir comme bon me semblait.

Dans les prochaines semaines tu seras peut-être sollicité à donner des denrées, à glisser quelques sous dans la fente d’une conserve pour que d’autres puissent se réjouir d’un festin à table et c’est tout à ton honneur d’y contribuer, merci.

Mais aujourd’hui, j’avais envie de te partager ma vision sur le gaspillage alimentaire.

Combien de fois t’es-tu dis « C’est juste une carotte », « Oh non, on va encore jeter la moitié du pain »… et quelques autres phrases du genre…

Comme si jeter avait plus ou moins d’importance.

Aujourd’hui, j’ai choisi d’honorer mes denrées, de me considérer chanceuse et ce à l’année d’avoir un frigo bien rempli de bons aliments. J’ai surtout choisi de respecter ma nourriture et les gens qui ont de la difficulté à s’en procurer et mettant en place dans ma vie quelques trucs pour éviter que mon épicerie nourrisse la poubelle.

On le sait, le coût de la vie augmente graduellement au fil du temps. C’est en épicerie que celui-ci se fait ressentir davantage! 

Se nourrir au quotidien et respecter son budget n’est pas toujours tâche facile. Voici alors mes actions hebdomadaires qui me permette d’économiser et d’honorer la chance que j’ai, ainsi, je ne gaspille ni mon argent ni mes aliments! 

Voici certaines de mes règles d’or:

1 – Ne cuisine pas en grande quantité si tu ne sais pas où entreposer tes repas
 (Assure toi d’avoir suffisamment de contenant et d’espace dans ton congélateur pour accueillir tes victuailles)

2 – « Acheter juste parce que c’est en spécial » … C’est NON !

Ce n’est pas une bonne aubaine si tu n’aimes pas cet aliment ou si tu ne l’as jamais cuisiné.

3 – Si après 2 jours tu n’as pas mangé un « Touski », congèle le pour plus tard !

Une fois congelé, ton restant devient un super plat congelé pour le moment où tu seras à la course entre deux rendez-vous !

4 – Fais le ménage de ton frigo… toutes les semaines, sans faute !

Ça permet de trouver les aliments un peu « mou » juste à temps pour les transformer en soupe, en smoothie, en desserts… Ou de les congeler pour plus tard.

5 – Prends le temps de bien placer/optimiser le contenu de ton frigo au retour de l’épicerie

J’aime bien créer des sections dans frigo, comme ça je range toujours au même endroit la même catégorie d’ingrédients et ça m’évite de chercher ou de penser qu’il n’en reste plus !

6 – Avant d’aller à l’épicerie, fais le « tour », et assure-toi qu’il n’en reste réellement plus avant d’en racheter!

Combien de fois sommes-nous partie à l’épicerie en nous disant qu’il manquait de beurre, alors qu’on en avait 5 lbs de cacher dans le congélateur du sous-sol ! 

7 – Aller à l’épicerie sans liste, c’est NON !

Prendre le temps de faire une bonne liste selon tes réels besoins aide grandement à ne pas surconsommer, c’est essentiel pour réduire le gaspillage alimentaire.

8 – Tout se congèle et se transforme, pas de raisons de jeter.

Il suffit de s’informer et de laisser aller sa créativité!

9 – Ne te fie pas aux dates de péremption. 

Elles sont un simple guide, fie-toi plutôt à ton odorat et à ton goût! Certains aliments sont bons encore quelques jours, voir quelques semaines après la date « fatidique ».

10 – Des potages tu feras avec tes légumes ! 

Même s’ils sont moins croquants, les légumes sont délicieux en potage, en soupe ou encore en bouillon !

Mon but n’est pas de te chicaner bien au contraire ! 


J’aime tellement la phrase « Soyons le changement que nous voulons voir dans le Monde » de Ghandi et quelque chose me dit que si chacun de nous posons de petites actions dans notre cuisine, la réduction du gaspillage alimentaire est à nos portes et le partage des ressources aussi ! 

Et si ces petites actions prenaient place dans votre vie dès maintenant, oui, oui durant le temps des fêtes, peut-être vivrez-vous les prochaines semaines autrement !

À l’an prochain ! 

Chefs relié(s)

Justine Reid

Créative, humaine, passionnée, persévérante et curieuse.

Autres articles et chroniques

Articles

Tête de violon ou crosse de fougère

Les crosses de fougère ou têtes de violon (ou tête-de-violon, sans « s » à « violon » en cas de pluriel), est le nom donné au Canada aux jeunes pousses de fougères comestibles, […]

Événements

Les Fêtes Gourmandes de Lanaudière en mode BBQ 16e édition

Après une année de pause, pandémie oblige, l’équipe des Fêtes Gourmandes de Lanaudière est fin prête à renouer en grand avec son public alors que […]

Articles

La bière sans alcool 🍺

Depuis quelques années il y a une explosion de bières sans alcool sur nos tablettes au Québec. Nous sommes bien loin d’il y a une […]