On se gâte car les saison sont parfois être trop courte !

Saison belge 2023 (LEFOL)

Disons que ça commence plutôt bien avec cette jeune microbrasserie de Québec. Leur Saison belge 2023 a été ma révélation comme nouvelle bière en 2023. Toutes leurs bières sont brassées chez Emporium Microbrasserie à Charlesbourg, arrondissement de Québec, puis apporté dans le vieux Limoilou, quartier de Québec, ou le précieux liquide est mis dans des chais. LEFOL brasse une Grisette, différentes versions de Saison dont une version d’hiver qui rappelle une bonne Tripel. Parlons maintenant de la Saison 2023, version régulière. Pour ceux qui aiment la Espinay de Brasserie Auval et les Saisons de Hill Farmstead Brewery au Vermont, vous serez comblé avec cette bière qui est vraiment dans la même catégorie, rien de moins. Nous avons un parfum de citron, de foin, et des notes animales. En bouche, difficile de résister à cette grande dame. Elle est acidulée et rafraîchissante à souhait et vraiment complexe en bouche. Des notes de citron, d’orge, de blé, de foin, de bois, et de levures bien équilibrées s’offrent à nous. Notre palais nous sourit à chaque gorgée. Bravo pour ce produit d’exception !

Quetsche Tilquin à l’ancienne (Brasserie Tilquin en Belgique) distribué par Agence Vitriol dans les SAQ

On se gâte avec cette bière à 6,4% d’alcool de fermentation spontanée aux prunes de couleur rosée venant de la Belgique mais disponible au Québec dans les SAQ grâce à Agence Vitriol. Au nez, nous avons une acidité assez prononcée, des notes boisées et des notes fruitées de citron et de prune. En bouche, nous avons une acidité franche de citron suivi de notes boisées. C’est une bière très rafraîchissante. La prune apporte une présence sucrée qui adoucie l’acidité. Nous avons un bel équilibre entre l’acidité et le sucre du fruit. C’est un style de bière qui est reconnu comme le champagne en Belgique et est reconnu de plus en plus par les chefs étoilés Michelin. Si vous aimez les bières surettes, direction vers les SAQ du Québec pour vous procurez cette splendide bière à la prune.

HYPA IV (Brasserie Bas Canada) 

Brasserie Bas Canada à Gatineau s’est forgé toute une réputation dans tout le Québec avec la qualité de ses bières dont ses NEIPA. La HYPA IV brassée avec les houblons Citra et Mosaïc est un bel exemple. Nous avons une bière à 6,5% d’alcool d’un blond doré opaque coiffé d’une magnifique mousse blanche. Au nez, les agrumes et les fruits tropicaux sont au rendez-vous. En bouche, nous avons une texture vraiment crémeuse. C’est une bière ultra juteuse ou l’amertume est plutôt fine. Pamplemousse, mangue et cantaloup comme notes fruitées, résine d’épinette et des notes minérales s’offrent à nous. Que c’est bien fait cette HYPA IV. C’est malheureux qu’elle ne soit pas disponible partout au Québec en tout temps. Si vous la voyez, sautez dessus. Peut-être un jour elle sera disponible partout en grande quantité.

Duchesse de Bourgogne (Brasserie Verhaeghe-Vichte en Belgique) distribué par McClelland Premium Imports

Cette grande dame à 6,2% d’alcool venant de la Belgique a une robe brune avec des reflets rubis. Pour moi c’est la grande représentante du style Rouge des Flandres. SVP ne la buvez pas froide mais autour de 10 degré Celsius. Au nez, ça sent la cerise, le vinaigre balsamique, et une légère présence boisée. En bouche, nous avons une présence aigre-douce qui vient nous charmer. L’acide acétique n’est pas trop élevé ce qui la rend beaucoup plus facile à boire. La cerise est au rendez-vous. Une valse entre un sucre résiduel et une acidité non tranchante nous apporte dans une danse majestueuse. Vous aurez des flaveurs de vinaigre balsamique très intéressantes. J’adore ce style de bière depuis de nombreuses années. Je me souviens en avoir commandé dans un Pub de Québec il y a au moins 25 ans avant qu’elle ne soit dans les SAQ puis dans les dépanneurs spécialisés et certaines épiceries du Québec. 

Porter Baltique Édition Spécial Bourbon Brandy 2023 (LTM-Les Trois Mousquetaires)

La Porter Baltique régulière est déjà excellente mais cette version qu’on voit uniquement 1 fois par année est spectaculaire, rien de moins. C’est un Porter Baltique à 10,5% d’alcool, lager noire, affinée 6 mois en fûts de chêne de bourbon mais également de brandy. Cette grande dame à la robe noire (45 SRM) est brassée avec 85% de malts québécois et 100% d’houblons du Québec. Pour un service impeccable vous devez la servir chambrée, disons entre 10 et 16 degré Celsius. Sortez un ballon à cognac et préparez-vous au digestif par excellence. Elle peut également servir par contre dans certains accords mets et bières comme une bûche chocolatée à l’ail noir. Au nez, vous savez que vous aurez une bière riche en saveurs et très complexe. À la première gorgée, c’est déjà l’apothéose. Nous n’avons pas une bière avec une amertume prononcée. Tout est en rondeur. Vous aurez l’opportunité de goûter au chocolat noir, un léger soupçon de caramel, des notes boisées, de légères notes fumées, au bourbon, au brandy, et à une ressemblance de pacanes. C’est vraiment complexe comme bière. Ce n’est pas la bière par excellence sur le bord de la piscine lorsque c’est une canicule mais par contre tous les autres moments conviennent à cette diva. Elle a un potentiel de garde de plusieurs années. J’en ai bu une bouteille de 10 ans et c’était succulent. Parfait pour votre cellier.

C’est ce qui conclu cette chronique du mois d’avril. En mai, je vous ferai découvrir une toute nouvelle bière collaborative entre Québec et Lens en France. J’ai vraiment hâte de vous en parler. 

Cheers !

Boire différemment …

Boire différemment, c’est quelque chose que je mentionnais aux gens qui consommaient toujours la même bière commerciale il y a environ 25 ans. Je ne pensais pas que mon discours allait ressortir après toutes ces années ou que les gens s’intéresseraient de plus en plus aux bières de microbrasseries, mais depuis quelques années il n’y en a pratiquement que pour les NEIPA et les bières sûres. Je n’ai rien contre les NEIPA et les bières sûres, j’adore en boire mais j’aime boire différemment en prenant également de vieux bons classiques qui ne sont plus « à la mode ». 

En ce mois de la St-Patrick voici un spécial sur les styles de bières venant originalement de la Grande-Bretagne. Les 5 bières dont je vais vous parler, ont un côté plus chaleureux que les bières consommées en grande quantité ces dernières années. Mais, elles valent vraiment la peine que les consommateurs de 35 ans et moins commencent à s’intéresser à ces styles plus « old school » pour eux. Comme d’autres d’ailleurs qu’ils ne connaissent peut-être pas encore. Ils pourraient découvrir des styles vraiment intéressants à boire entre amis.

Limoiloise (La Souche)

Nous commençons par une Pale Ale anglaise et non américaine, à 5% d’alcool qui a été la première bière brassée par La Souche à Limoilou. Contrairement aux Pale Ale américaines qui mettent de l’avant le côté aromatique des houblons américains, les Pale Ale anglaise ont un goût plus malté, et un côté légèrement terreux. Est-ce une bière rafraîchissante? Bien sûr ! Son profil aromatique est bien différent des versions américaines mais c’est une bière qui sera appréciée de tous. Cette bière blonde dorée dévoile des notes de céréales, voir de mie de pain frais, des notes florales, et une légère amertume en finale. Elle accompagnera merveilleusement une poutine régulière sauce brune, et des plats ayant de la friture.

Rousse irlandaise (Oxymore Microbrasserie)

Amateurs de bières rousses voici une rousse irlandaise à 5,5% d’alcool et 31 IBU brassée par Oxymore Microbrasserie à Saint-Gilles dans le conté de Lotbinière sur la rive sud de Québec. C’est une rousse assez foncée ayant un côté olfactif de cassonade, de pain grillé et de noisette. Même chose du côté gustatif. Son sucre résiduel n’est pas trop présent juste parfait. Il y a un bel équilibre entre le sucre, le côté torréfié et les noisettes. La finale s’assèche graduellement pour nous donner le goût de prendre une autre gorgée. Parfaite avec un hamburger, et des côtes levées. Elle est vraiment excellente. Oxymore Microbrasserie sera en dégustation au Dep de la Rive du 13 au 23 mars.

Benedict Arnold (Frampton Brasse)

Vous aimez les IPA, en voici une mais version anglaise. C’est la première version de IPA qui a été brassé. Des années plus tard les américains ont voulu reproduire ce super style de bière mais avec des ingrédients de leur terroir qui a apporté un profil très différent de celui des IPA anglaises. Les IPA anglaises sont chaleureuses avec des notes terreuses et épicées tandis que la version américaine est plus désaltérante avec son pouvoir aromatique. La Benedict Arnold de Frampton Brasse à Frampton dans Bellechasse représente bien la IPA anglaise. De couleur rousse, la Benedict Arnold à 6% d’alcool offre un nez chaleureux de caramel, de malt légèrement torréfié, de poivre, ainsi que des notes florales venant du houblon.  En bouche, la bière est riche et chaleureuse dévoilant au début le caramel. Par la suite les notes de malt grillé, de poivre noir charment notre palais avant qu’une douce amertume avec des notes florales termine le tout. Merci à Frampton Brasse de continuer à brasser ce style moins connu et moins populaire depuis près de 10 ans. Les vrais amateurs de bières en sont ravis. Les autres seront bientôt des nôtres.

Corps Mort (À l’Abri de la Tempête)

Voici un Vin d’orge (ou Barley wine) à 11% d’alcool provenant des Îles-de-la-Madelaine, de couleur cuivrée avec des teintes orangées, qui a été brassé avec du malt fumé au hareng. Que ce soit au nez comme en bouche, le sucre d’orge et une présence d’érable arrivent en prémices puis des notes de céréales, des notes salines et légèrement iodées (vent du large qui fouette les céréales) se dévoilent laissant une légère amertume en finale. Voici un Vin d’orge d’une qualité exceptionnelle ou le goût d’alcool est dissipé derrière le sucre résiduel. Une bière chaleureuse dont on devrait boire plus régulièrement. Il n’y a plus beaucoup de Vin d’orge (Barley wine) sur les tablettes alors profitez-en en prenant la Corps Mort. 

Belfass (Avant-Garde)

Comme dernière bière de cette chronique, pourquoi pas un stout irlandais brassé par Avant-Garde. Belfass représente la Capitale de l’Irlande du Nord, ou a été créé le Titanic, et l’expression française Belle face (belle figure). C’est pour cette raison que la bière s’écrit BELFASS et non BELFAST. Cette belle noire aux reflets brunâtres est coiffée d’une mousse beige pâle. Au nez ça sent le rôti, pain grillé et café. On sent également les céréales et une délicate touche chocolatée. En bouche, nous avons un stout qui n’est pas lourd mais goûteux. La torréfaction du malt procure un goût de rôti bien grillé et de café mi-noir. De légères notes chocolatées complètent admirablement le tout. La bière a un sucre résiduel plutôt faible et se boit disons assez rapidement. 

Essayez maintenant ces bières et votre palais vous dira merci.

On se retrouvera le mois prochain pour une autre chronique bière. Cheers gang !

Les bières de Pâques vont bien ensemble !

Aujourd’hui les gens sont plus ouverts qu’il y a une quinzaine d’années. Je me souviens lors de mes premières chroniques dans les médias, plusieurs étaient stupéfaits qu’une bière pouvait admirablement bien accompagner du chocolat et du dessert et non seulement des saucisses, du fromage, des chips, des hot dogs, … Heureusement les gens ont évolué, tellement évolué que je fais maintenant des soirées spéciales pour la période pascale avec du chocolat de tout genre et des fudges. Oh Yâble les calories pour une fois. On est thématique ou on ne l’est pas.

Dans cette chronique j’avais le goût de vous faire découvrir de beaux accords avec différents chocolats. Commençons !

La Blanche de Sillery (Microbrasserie Le Saint-Colomb à Sillery) est une witbier aux fruits à 4,6% d’alcool brassée avec du jus de goyave, de mangue, et de fruit de la passion. De couleur dorée et voilée, cette Blanche de Sillery offre un nez typique d’une witbier classique avec ses notes de blé et d’agrumes mais les fruits tropicaux sont également présents dans un bel équilibre. En bouche, les fruits tropicaux ne prennent pas le dessus sur la bière laissant place aux délicates notes de la witbier. Il y a un bel équilibre en bouche avec cette bière rafraîchissante venant de cette récente microbrasserie sur la rue McGuire dans le quartier Sillery à Québec. Pourquoi le nom de Saint-Colomb ? Sillery était une municipalité entre 1856 et 2001 mais portait le nom de Saint-Colomb de Sillery de 1856 à 1947 qui a abrité plusieurs irlandais. 

Pour Pâques, je vous la conseille avec un chocolat blanc qui apportera une touche vanillé fort intéressante aux fruits exotiques de la bière. Le blé sera effacé par le sucre. C’est un accord frais tout en étant sucré bien sûr. Vous pouvez même y ajouter des tranches d’amandes pour plus de complexité.

Deux produits que vous connaissez sûrement très bien sont d’excellents tourtereaux. La Nectareüs (Brasseurs du Monde) est une ale brune au miel qui doit être servie entre 8 et 10 degrés Celsius pour obtenir le meilleur résultat possible. Cette délicieuse brune au miel accompagnera à merveille la célèbre barre de chocolat Tobblerone. Chocolat, nougat et miel envouteront votre palais. Pourquoi ne pas faire une fondue au chocolat avec cette Tobblerone en accord toujours avec la Nectareüs. Les fruits apporteront une acidité qui coupera un peu le sucre. Essayez et vous verrez !

Vous êtes plus de type chocolat noir ou chocolat au lait traditionnel, aucun problème il y a plusieurs possibilités pour vous. Le plus simple est de vous diriger vers les stouts et porters. Ne sachant pas si vous préférez les bières noires plus douces ou celles plus fortes et houblonnées, je vais trancher la poire en deux en vous proposant la Stout à l’avoine (Microbrasserie le Castor). Cette bière est un classique de cette microbrasserie de Rigaud depuis plusieurs années et convient à la majorité des palais. L’ajout d’avoine lui procure une belle rondeur. Elle est soyeuse en bouche et non agressive. Elle pourra accompagner tout aussi bien le chocolat noir que le chocolat au lait que vous recevrez à Pâques et même celui à l’érable.

Il y a tant de possibilités avec les accords bières et chocolats. Je n’ai même pas élaboré les chocolats de terroir qui font de mariage sublime. Ce sera peut-être dans la chronique de Pâques de l’an prochain ou lors d’une future dégustation que je ferai pour vous avec mon entreprise Dégustation et Animation de la Rive.

On se revoit bientôt pour une autre chronique bière pour le mois de mai. 

Cheers !

Quatre bières et un bonus …

Commençons par le bonus, le kombucha Ékorce-Tarte aux pommes & érable fait par la Microbrasserie Le Prospecteur à Val d’Or. Pour ceux qui ne savent pas c’est quoi un kombucha, c’est une boisson non alcoolisée qui est fermentée à l’aide de bactéries et de levures dans une solution sucrée à base de thé. Ce kombucha est fait avec l’eau pure des Eskers qui provient des glaciers. Je ne suis pas vraiment un amateur de kombucha et de thé mais je dois dire que c’est vraiment bon. Ils font des produits raffinés de très haute qualité en plusieurs déclinaisons dont plusieurs aux fruits et celle-ci un peu plus sucrée. L’Ékorce-Tarte aux pomme & érable est vraiment surprenante. Elle est parfaite pour ceux qui veulent s’initier aux kombucha mais également aux habitués. Ce n’est pas trop sucré et le thé n’est pas trop omniprésent. Ça goûte vraiment la pomme, l’érable et la cannelle en premier lieu puis le thé oolong et la fermentation typique des kombuchas font surface dans un bel équilibre. Belle découverte !

Le Vent du Large (Microbrasserie l’Esprit de Clocher)

Cette Gose à 3,8% d’alcool venant de Neuville a remporté la médaille d’argent au Prix du Public 2019. Le brasseur a utilisé le houblon japonais Sorachi Ace pour cette Gose. C’est un houblon trop peu connu selon moi. Il apporte des saveurs de citron, de lime, de litchi, de noix de coco et d’aneth. C’est une bière de couleur dorée assez opaque. Elle offre un nez de citron, de sel, d’aneth et de blé. En bouche, dès la première gorgée on peut dire que c’est un liquide très rafraîchissant n’ayant pas une acidité tranchante. L’acidité est présente tout comme la présence saline que l’on retrouve dans ce type de bière. On perçoit bien le citron, la lime, la coriandre et l’aneth en finale. Mangez un bon tartare de saumon avec cette Gose nommée Le Vent du Large. Ce sera très savoureux.

Elephanta (Brasserie Alpha)

La brasserie de Québec s’est associée pour cette bière avec Senses Brewery qui une microbrasserie de France et Lallemand qui est une compagnie internationale établie à Montréal qui se spécialise entre autres dans les levures. C’est inscrit sur la canette LASSI IPA À LA MANGUE. On ne parle pas ici du chien Lassie. Lassi est une boisson traditionnelle en Inde fait à base de lait fermentée (yogourt). Il existe la façon nature, aromatisée avec des fruits comme la mangue, et avec des épices comme le GARAM MASSALA qui provient de l’Inde. Nous avons comme sensation une IPA sûre à la mangue de couleur jaune opaque coiffée d’une mousse blanche un peu fugace. Ça sent la mangue, l’acidité lactique, le gingembre, le cumin, et le clou de girofle de façon subtile. En bouche, cette bière à 6,5% d’alcool est vraiment très rafraîchissante. C’est l’acidité lactique puis la mangue qui sollicite premièrement nos papilles avec l’arrivée du GARAM MASSALA. Nous avons toute une profondeur. C’est un coup de cœur pour moi et la meilleure bière de Brasserie Alpha jusqu’à présent. Wow !

L’Infâme Boule Noire (Les Grands Bois)

Voici une Black IPA à 6% d’alcool que j’adore. C’est une des meilleurs au Québec selon moi. Elle présente une robe de soirée noire opaque coiffée d’une mousse beige onctueuse qui laisse une belle dentelle sur les parois du verre. En la humant, vous aurez un bel équilibre entre la torréfaction (du malt grillé et du café), le chocolat noir, la résine d’épinette et une subtilité de fruits tropicaux. Pour ce qui est de ma perception gustative, sa présence crémeuse et ronde me charme au départ à chaque fois et laisse place au chocolat noir, au café, au pain grillé avec une finale qui devient sèche, faisant ressortir l’amertume des houblons et la résine d’épinette. Elle est incroyable avec des côtes de bœuf sur le BBQ. Toute une Black IPA …

Indigo (Jackalhop)

Cette microbrasserie de Plessisville n’existe pas depuis longtemps mais commence déjà à se démarquer avec de beaux produits comme une IPL Multigrain et également l’Indigo, que je vous présente, qui est une Stout Impérial Bourbon à 11% d’alcool. C’est un nom que nous verrons de plus en plus depuis la guerre en Ukraine car le nom utilisé pour ce style était Stout Impérial Russe. Cette bouteille transparente de 750 ml dévoile une bière de couleur noire opaque avec une belle mousse beige on the top. Elle sent le ciel avec ses parfums de café, pain grillé, vanille, bois, mûres et chocolat. Déjà nous savons que nous avons une bière costaude et chaleureuse à souhait. En bouche, c’est un plaisir divin. Les grains torréfiés sont bien présents en lien avec le café, la vanille, l’alcool, le chocolat, le bois, une légère acidité, et des notes subtiles de mûres. La finale est sèche portée sur la torréfaction.

Je pense vous avoir gâté avec ses merveilleux produits. En tout cas, moi j’ai eu beaucoup de plaisir à les déguster pour vous. On se retrouve en juin pour une nouvelle chronique bière les amis. Cheers!

Bière d’avril

En avril, on boit encore des bières chaleureuses et lourdes mais on commence à boire des bières un peu plus rafraîchissantes. C’est une transition vers l’été tout comme le mois de mai.

Pour cette chronique bière du mois d’avril je vais commenter quatre produits de quatre microbrasseries différentes.

3007 (Le BockAle)

La 3007 est une Brut IPA à 6% d’alcool et 50 IBU. On voit plus souvent sur le marché des Brut IPA à 25-40 IBU. Plus le chiffre est élevé, plus la bière est houblonnée. Ce style a été inventé il y a quelques années à San Francisco. Le brasseur avait travaillé sur les enzymes afin de couper le sucre résiduel qui se trouvait dans la bière. La 3007 est de couleur jaune opaque. Au nez, ça sent le citron, la pêche, et le cantaloup. En bouche, on détecte le citron, la pêche, le cantaloup, des notes minérales, une amertume plutôt modérée et une délicate trace résineuse. Sa finale est sèche comme le veut le style. BockAle ne brasse pas uniquement des bières sans alcool. Ils brassent également des bières avec alcool, vous en avez la preuve ici. Cette bière a été fait pour l’employé du mois #07 qui est Olivier Leblanc. Bravo Olivier !

La Koffy Twist (Microbrasserie La Forge du Malt)

Voici une ale blonde brassée avec 2 cafés Arabica, et des flocons de riz grillé. Au nez, sans équivoque, ça sent le café en prémices suivi de la levure ale. En bouche, la levure ale se pointe le nez avec ses esters fruités puis on détecte graduellement le café qui s’installe. On remarque une rondeur agréable en arrière-plan. La finale est vraiment sur le café. C’est un style connu des grands amateurs de bières mais peu connu de la population en général. Pour bien des gens, le goût de café dans les bières on retrouve ça dans les bières noires pas les bières blondes. Pour ceux qui se demandent avec quel aliment on pourrait prendre cette bière lors d’un accord, pourquoi pas un tartare de viande rouge. Vous pouvez essayer également avec un tiramisu. 

Hobo Rico (Brasseurs sur Demande)

La Hobo Rico est une Brown ale américaine à 5,5% d’alcool brassée avec les houblons américains Chinook, Centennial et Simcoe. Cette belle brune est coiffée d’une belle mousse beige. Du côté olfactif, on oscille entre le côté malté et la présence des houblons américains qui apportent des parfums de pamplemousse et de résine d’épinette. En bouche, contrairement aux versions anglaises qui sont bien maltées et peu houblonnées avec des esters de noisette, cette version américaine met en valeur les houblons amérisants et aromatiques venant de nos voisins du sud. Essayez-la avec du poulet à l’orange tempura. 

Cimonak (Benelux Brasserie Artisanale)

Son nom doit sûrement venir de : Cimonak que c’est bon cette bière-là. On parle ici d’un Porter fumé à l’érable ayant 5,5% d’alcool. Elle est de couleur brun foncé presque noir. Ça sent vraiment le feu de camp, suivi de notes torréfiées, de chocolat, et d’érable. Sur le plan gustatif, nous n’avons pas une bière lourde et sucrée. Elle est plutôt raffinée. Il y a vraiment un bel équilibre entre la torréfaction, valsant entre le pain grillé et le café, sa présence fumée, le chocolat et l’érable. Une légère amertume reste en finale. Pour ceux qui aiment les bières fumées, vous devez absolument y goûter.

On se donne rendez-vous en mai pour une autre chronique bière.

Goûtez le Québec !

Les Aliments du Québec, à table pour les fêtes !

À la veille des fêtes de fin d’année célébrons et mettons les Aliments du Québec en vedette ! Il y a plus de 1500 entreprises adhérentes à Aliments du Québec et plus de 25 000 produits vérifiés à mettre sous le sapin ou sur votre table. Repérez les logo Aliments du QuébecAliments préparés au Québec et leurs déclinaisons bio. Une autre alternative avec plus de 600 restaurants adhérant au programme Aliments du Québec au Menu, il est facile de passer votre commande à temps pour festoyer avec nos chefs québécois.

Appréciez les petits plaisirs de la vie autour d’une tablée entourée de votre famille, personne ne nous empêchera de célébrer avec nos aliments locaux et produits du Québec !!! Mettez les aliments du Québec dans votre panier d’épicerie !

Comment faire découvrir des produits locaux ?

Découvrir des produits du Québec, c’est encore plus agréable lorsque nous sommes entourés de nos amis et de notre famille. Pour créer la meilleure dégustation de produits locaux, visitez les commerçants et artisans de votre région et demandez à vos invités quels sont leurs produits préférés. Par exemple, dressez une liste tous ensemble des produits que vous voulez absolument essayer. Cela vous permettra de constituer un plateau de victuailles remplis de produits québécois ! Une méthode facile pour organiser un festin dont vous vous rappellerez. Demandez aussi à vos invités qui proviennent d’autres régions du Québec de vous faire découvrir les meilleurs produits de leur région.

Voici le type d’aliments que nous vous proposons d’utiliser pour garnir vos plateaux du Québec :

  • Pain aux céréales et canneberges
  • Fruits séchés du Québec
  • Baguette en tranche grillée (idéale pour les fromages crémeux)
  • Petits cornichons et petits oignons en accompagnement
  • Moutarde forte
  • Confit d’oignon
  • Rillette, galantine ou pâté de canard
  • Mousse de volaille au porto
  • Jambon blanc
  • Foie gras
  • Saucissons variés (épicés ou non)
  • Rosettes de porc
  • Fromages du Québec
  • Cafés, infusions et autres boissons
  • Et plus encore …

Dinde farcie, sauce aux atocas, ragoût de boulettes, bûche de Noël… Les repas traditionnels de Noël nous font envie toute l’année! À ces grands classiques s’ajoute une panoplie de petits plaisirs alimentaires gourmands et locaux provenant des quatre coins du Québec. Une fois n’est pas coutume les fêtes de fins d’années sont un moment propice pour explorer nos régions qui regorgent de ces Aliments du Québec !

Voici quelques suggestions en cascades à mettre dans vos bas de Noël et qui fera plaisir aux palais des plus gourmands d’entre vous :

Rosettes de chocolat au lait, Chocolaterie des Pères Trappistes

Pour ceux et celles qui ont un palais un peu plus capricieux, il est bon de savoir que ces rosettes sont certifiées sans gluten, sans noix, sans arachides, sans œufs et sans sulfites. Un choix judicieux pour les adeptes de sucreries qui sont malheureusement pris avec des restrictions alimentaires! 

Boîte de biscuits de Noël, La Biscuitery

Les sablés les plus raffinés et décadents qui soit, avec un assortiment de quatre variétés dont le sablé au chocolat et à la noisette, le sablé au citron et graines de pavot, le sablé viennois avec un cœur en chocolat et les palets aux amandes. 

Crème glacée biscuits pain d’épices, Laiterie Chagnon

Crème glacée faite à partir de la crème obtenue de la transformation du lait cru en lait de consommation. Fait avec leur crème fraîche, qui rehausse la texture, et lui donne du corps pour de meilleures sensations gustatives. Ils y ont ajouté des morceaux de biscuits de pain d’épices ainsi que du glaçage blanc fromage à la crème qu’il y a sur les biscuits. On y goûte et on en veut encore!

Bûche Bomba Rosa de Madame Labriski

La Bomba Rosa est un gâteau roulé vanillé agrémenté d’un coulis à la framboise, d’une ganache au chocolat et d’un croustillant à la noix de coco grillée. Certifiée sans gluten, sucrée à la purée de dattes, sans sucre raffiné ni matières grasses ajoutés, sans produits laitiers ni agents de conservation, arômes ou colorants alimentaires.

Moutarde La Morin au poivre rose

La Morin Poivre Rose allie le mordant de La Morin Originale au parfum délicat du poivre rose pour un goût exquis. On la sert en accompagnement d’un poisson grillé, pour aromatiser un tartare ou sur une viande grillée.

Terrine de foie gras de canard baluchon de chez Rougié, foie gras de canard au torchon de chez Le Canard Goulu ou produits de Les Canardises

Rôti de côtes croisées avec os ou Cipâte aux trois viandes de Bœuf Québec 

En collaboration avec le porc du Québec et le poulet du Québec, Bœuf Québec propose son cipâte pour rassembler et rendre heureux les québécois pour la période des fêtes!

Canneberges entières séchées extra-grosses de chez Nutra Fruit

Célébrons ensemble les Aliments du Québec ! Osons et choisissons les produits d’ici !

Ma cabane à la maison

On se serre les coudes, un élan de solidarité entrepreneuriale pour sauver nos traditions gourmandes du temps des sucres.

UNE SAISON DES SUCRES RÉINVENTÉE :

Afin de préserver la tradition du temps des sucres dans les circonstances pandémiques que nous traversons avec son lot de contraintes qui y sont rattachées, une initiative mobilisatrice a vu le jour : Ma cabane à la maison.

C’est près de 70 cabanes à sucre qui s’invitent chez les Québécois, leur permettant de vivre l’expérience des sucres dans le confort de leur foyer.

À travers la plateforme www.macabanealamaison.com vous pouvez sélectionner votre cabane à sucre et le menu qu’elle propose et vous faire livrer votre boîte gourmande aux saveurs de l’érable.

  • Menu du temps des sucres composé de produits locaux
  • Emballages entièrement recyclables, fabriqués au Québec
  • Option végétarienne, végane, sans porc et sans gluten possible
  • Points de cueillettes à travers les épiceries Metro, partenaire de l’initiative
  • Jeux de coloriage pour les enfants
  • Visionnage d’un spectacle web inédit disponible lorsque vous commandez une boîte gourmande, grâce à la plateforme www.boucaneendirect.com , avec les artistes québécois Yves Lambert, Daniel Boucher, Gylaine Tanguay, 2Frères, …

Ma boîte repas Ma cabane à la maison, m’a été livré par une cabane à sucre ambassadeur de l’initiative dans la région :

la Cabane à sucre des sportifs de Saint-Esprit

400, rang Montcalm, Saint-Esprit (Québec) J0K 2L0

www.cabaneasucredessportifs.com tél : 450.839.3283

Merci à toute l’équipe pour le menu comprenant :

Soupe aux pois, Omelette, Fèves aux lards, Jambon à l’Érable (frit), Pommes de terre bacon et échalotes, Saucisses dans le sirop, Oreilles de Crisses, Bacon laqué à l’érable, Pain croûté ciabatta, Crêpes, Galettes, Tarte au sucre, Tire ….

  • Boîtes pour 2 personnes 60,00 $
  • Boîtes pour 4 personnes 110,00 $
  • Boîtes pour 8 personnes 220,00 $

Dans la région, on retrouve aussi d’autres cabanes participantes comme : La Rose au bois (Saint-Jacques), Cabane Dupuis (Saint-Jacques), Cabane à Sucre Osias (St-Alexis de Montcalm), L’aKabane (Saint-Esprit), Cabane à sucre Constantin Grégoire (Saint-Esprit), Au Sentier de l’Érable (Sainte-Julienne), Érablières Au rythme du temps (St-Lin Laurentides), Délices des sucres (St-Lin Laurentides), Sucrerie du Rang Double (St-Lin Laurentides), etc.

Les cabanes à sucre génèrent habituellement 300 millions de dollars en retombées économiques, mais du fait de la pandémie qui perdure, le secteur est fragilisé par une baisse de 90% des revenus habituels selon l’Association des Salles de réception et Érablières commerciales du Québec (ASEQC).

https:\/\/goutezlequebec.com//goutezlequebec.com//www.youtube.com/watch?v=Ec3mkfmorME&t=1s